BIOGRAPHIE 


Chef d’orchestre originaire des Caraïbes, Marielle CAFAFA étudie plusieurs disciplines (piano, flûte traversière, chant lyrique, direction de chœur) avant de se lancer dans la direction d’orchestre. Parallèlement à ses études musicales, elle se forme dans les classes d’érudition au Conservatoire (histoire de la musique, analyse musicale, organologie, écriture musicale, orchestration, ethnomusicologie, acoustique musicale) et à l’Université où elle obtient un doctorat de musicologie (Paris-Sorbonne) ainsi qu’une agrégation de musique.


Forte d’une riche formation acquise à l'école de musique Armand Siobud de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) puis dans différents conservatoires franciliens (Conservatoire international de Paris, conservatoires municipaux d’arrondissement de Paris, Conservatoires de Saint-Denis et de Bagnolet), elle est diplômée du Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris, du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris ainsi que de la Haute École de Musique de Genève.


 

À la tête de l’ensemble instrumental et vocal « Léonor » qu’elle a fondé, elle enregistre un premier disque « Polyphonies françaises » qu’elle présente dans deux séries d’émissions radiophoniques intitulées « Voyage en Polyphonies françaises » (RCF-Calvados). En décembre 2019, son parcours singulier est récompensé par le prix "Talent de l'Outre-mer" (catégorie "chef d'orchestre")  que lui remet Madame la Ministre des Outre-mer.


Artiste aux multiples facettes, elle trouve dans la pratique de la danse (notamment africaine) un puissant moyen d’expression. Parallèlement à ses diverses activités artistiques (musique, danse, stylisme) et pédagogiques (enseignement du chant), elle entretient une activité intellectuelle intense en publiant des articles et ouvrages consacrés au traitement instrumental et orchestral de la voix (Le chant à bouche fermée : typologie des techniques, 2012, La chanson polyphonique française au temps de Debussy, Ravel et Poulenc, L’Harmattan, 2017, De la voix à l’orchestre, à venir).